Les outils de la thérapie brève

Patricia Léger, psychothérapeute à La Rochelle vous présente les outils de la thérapie brève.

Psychothérapeute à La Rochelle

 

LES THÉRAPIES COGNITIVES ET COMPORTEMENTALES (TCC)

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) s'intéressent à la partie visible de l'iceberg, la partie qui fait souffrir. La pratique est centrée sur la cognition, c'est-à-dire les pensées et les croyances parfois erronées et négatives que cultive la personne sur elle-même. Elles peuvent générer un état de souffrance et un comportement névrotique (dépendance, trouble anxieux, phobies, TOC...) que les séances de thérapie vont s'attacher à modifier. De la famille des thérapies brèves, les TCC s'appuient sur une relation active, une coopération entre le thérapeute et le patient dans l'apprentissage de nouveaux comportements.


Retrouver la liberté de choisir !

Historique des TCC :

Les thérapies cognitives et comportementales ont été développées dans les années 60, par Alber Ellis et Aaron Beck. Le premier s'est intéressé aux épisodes dépressifs venant de la vision grandiose que nous avons de nous-même comparée à ce que nous sommes capables de faire, générant la plupart du temps des appréciations défaitistes. Le second, Aaron Beck, axe sa recherche sur les cognitions c’est à dire les pensées et les croyances qui peuvent prendre le pouvoir sur la personne et sur ses comportements.
 

Principe des TCC :

Les thérapies cognitives et comportementales sont fondées sur l'apprentissage de nouveaux comportements, à partir de l'élaboration de pensées plus adaptées et alternatives : il s'agit de réussir demain, ce dont on se croit incapable aujourd'hui. La pratique repose en partie sur l'analyse fonctionnelle du problème, avec la mise à jour des déclencheurs, des dialogues intérieurs, et des comportements "compulsifs", qui en résultent. Puis sur l'élaboration d'objectifs, qui consistent essentiellement en un certain nombre de tâches précises à accomplir.
Cela sous-entend pour le patient de se remette en situation stressante afin de travailler ensemble sur le changement de perception et de mise à distance, pour faire émerger un nouveau comportement possible. La collaboration entre le patient et le thérapeute est ici essentiel.

Déroulement d'une séance centrée sur les TCC :

La première séance est consacrée à l'écoute du problème du patient. Elle offre un éclairage sur la problématique et les croyances associées. La source et la situation et/ou personnes ayant contribuées à sa manifestation, pourront faire partie également de cet éclairage.

La première séance donne la direction et la démarche thérapeute, centrée sur les TCC associées à l’hypnose ou encore l’utilisation de l’EMDR / l’HTSMA. Les séances  traitent des difficultés que rencontre le patient, d'un réajustement de sa perception et de son rapport à soi, aux autres et aux situations. Dans certains cas (les phobies), une séance de relaxation est nécessaire pour parvenir à une désensibilisation de l'objet de la peur. Chaque séance est différente de la précédente, puisqu'il s'agit à chaque fois de progresser.

Indications des TCC :
Les TCC sont classiquement utilisées dans le cadre des troubles anxieux, des phobies, TOC, troubles alimentaires, les dépendances et addictions.

 
Durée d’une prise charge à partir des TCC :

Les TCC ciblent un trouble précis qui sera décrit dès la première séance avec un objectif de travail. Les TCC sont issues de la famille des thérapies brèves, elles préconisent une cure d'une vingtaine de séances, avec deux séances hebdomadaires, en cas de crise aiguë. Chaque séance dure 45 minutes environ. Le traitement global s'envisage sur une courte durée : de trois à six mois, maximum. Au-delà, nous pouvons considérer que la personne tient à son symptôme et qu’il est préférable de s’engager sur une thérapie plus longue.

 


LA THERAPIE SOLUTIONNISTE

Vous considérant comme acteur de votre vie et expert dans vos expériences, la thérapie solutionniste s’attache à favoriser l’émergence de vos ressources et de vos talents en allant rechercher de façon consciente ou inconsciente dans les souvenirs de vos réussites.
L’intérêt est porté sur ce qui est réaliste et sous contrôle, sur le changement possible.
Il s’agit de s’orienter vers un cercle vertueux, résolument positif et constructif, permettant un changement de perception, ainsi que la mise en place de nouveaux comportements et mode de communication.

 


L’HYPNOSE ERICKSONIENNE

La pratique de l’hypnose Ericksonienne se veut avant tout, douce, souple et fondamentalement respectueuse du patient.
L’état hypnotique est un état de conscience modifié de conscience, facilitant le changement et l’accès à des ressources.

 


L’EMDR, L’HTSMA

L’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires, ayant comme objectif de traiter le syndrome de stress post-traumatique. Cela concerne des événements présents difficiles à surmonter ou des évènements passés qui continue de se manifester dans le présent, sous forme de cauchemars, de flash-back, de pensées, d’émotions et de comportements inadaptées…
L’EMDR offre une prise en charge rapide et particulièrement efficace des traumatismes en règle générale et du stress post-traumatique (Souffrance relationnelle professionnelle ou privée, accident, deuil…).
L’HTSMA, (Hypnose, Thérapie Stratégique et Mouvements Alternatifs) technique développée par le Dr Eric BARDOT, associe trois approches que sont l’hypnose, la thérapie stratégique et les mouvements alternatifs de l’EMDR.
Cette technique permet de prendre en charge les  troubles anxieux et dépressifs, les  phobies…

En savoir plus sur la thérapie brève à La Rochelle.