Douleur et Hypnose

L’hypnose est un état modifié de conscience, naturel. L’hypnose permet de mettre en lien le conscient et l’inconscient afin de mettre en émergence des ressources à l’intérieur de soi-même. Dans cet état hypnotique, le thérapeute va utiliser des suggestions, des métaphores pour diminuer les sensations douloureuses d’un patient souffrant de douleur aigue et chronique. Il s’agit alors de vous proposer de modifier votre rapport à la douleur, mais également de traduire et de sortir d’une problématique parfois existentielle qui telle une cuirasse, vous a enfermé dans le monde de la douleur.

L’hypnose permet alors d’élargir votre champ de vision, en prenant du recul non seulement par rapport aux douleurs mais aussi par rapport à sa situation.


L’Association internationale de l’étude de la douleur :

Définition selon l’Association internationale de l’étude de la douleur (IASP) : une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire existante ou potentielle ou décrite en termes d’une telle lésion. C’est donc une expérience sensorielle, émotionnelle, cognitive et influencée par vos représentations par rapport à d’autres douleurs et événements de votre vie.

L’hypnose, dans le contexte de la douleur chronique, peut être utile pour contrôler le niveau d’intensité de la douleur, pour gérer la douleur et les émotions qui l’accompagnent, afin de vous aider à retrouver une qualité de vie acceptable.


L’hypnose permet d’agir à plusieurs niveaux :

 

  • Au niveau sensoriel : l’intensité et la gestion de la douleur.
     
  • Au niveau cognitif : en faisant des liens entre la douleur et des pensées négatives.
     
  • Au niveau émotionnel : en faisant des liens avec l’histoire parfois traumatique ou des deuils non faits par exemple.
     
  • Au niveau de l’autonomie : en trouvant des ressources pour se mobiliser, devenir acteur dans la prise en charge de la douleur.